Historique

DÉCRET DE POPULATION 2019 (source MAMOT) : 2902 habitants

GENTILLÉ : dégelisien, dégelisienne

Image

Origine de la dénomination

« dégelis » signifie en ancien français, qui ne gèle pas. Le « dégelis », duquel la ville tire son nom, se produit sur une distance de près de 15 kilomètres sur les eaux de la rivière Madawaska et celles du lac Témiscouata juste en amont du barrage. Malgré les froids intenses des longs mois d'hiver, les eaux demeurent libres de glace.

Comment expliquer ce phénomène...

Une hypothèse plausible permet de faire intervenir des notions de courants et de remontée des eaux de profondeur. Près de la décharge, le lit du lac Témiscouata remonte graduellement pour former un seuil à l'endroit même où le barrage a été construit. Les eaux profondes du lac, plus chaudes, glisseraient sur cette rampe ascendante et remonteraient ainsi près de la surface. Le temps que prend l'eau pour se refroidir jusqu'au point de congélation expliquerait pourquoi les eaux de la rivière Madawaska s'écoulent ensuite, libres de glace, sur une distance de près de 15 kilomètres. De mémoire d'homme, le « dégelis » se produisait même avant l'érection du barrage en 1929-1930.

Un milieu hospitalier pour la sauvagine

Image

Saviez-vous que le phénomène du « dégelis » rend possible l'hivernage de quelques espèces de canards parmi lesquelles on retrouve le garrot à oeil d'or, le canard colvert, le canard noir, le grand harle et le harle couronné? Le harle huppé et le canard branchu hivernent aussi à l'occasion.

La Corporation d'aménagement du lac Témiscouata et de la rivière Madawaska a d'ailleurs installé une série de nichoirs sur les berges de la rivière Madawaska pour favoriser la nidification de cette dernière espèce.

Bref résumé historique

Les premiers occupants du territoire étaient des amérindiens Malécites. Par contre, l'arrivée des premiers colonisateurs au Témiscouata correspond à la venue d'une vingtaine de soldats du 10e bataillon des Vétérans royaux. Ces « colons militaires » étaient venus s'installer avec leur famille sur des terres qui leur avaient été concédées pour fin de culture. Ce n'est qu'à partir de 1851 que s'amorce une grande période de peuplement au Témiscouata. En 1854, 70 colons résident à Dégelis au sein de 10 familles. En 1881, le nombre de personnes recensées s'élève à 672.

Le 5 mai 1885, Mgr Jean Langevin, premier évêque de Rimouski, accordait à notre paroisse un décret d'érection canonique sous le patronage de « Sainte-Rose » en reconnaissance envers une certaine Rose Marquis, bienfaitrice de la dite mission. Le 15 juin 1885, des francs-tenanciers demandaient la reconnaissance de ce territoire comme paroisse civile.  Le 24 septembre 1885, Sainte-Rose-du-Dégelé est proclamée « paroisse » par le lieutenant-gouverneur. En 1929, les propriétaires du village envoient une requête au lieutenant-gouverneur lui demandant la séparation de la paroisse de Sainte-Rose-du-Dégelé et la formation d'une nouvelle municipalité sous le nom de municipalité du village de Sainte-Rose-du-Dégelé. La demande de division ne demeure qu'au niveau de la requête et, ce n'est qu'en 1956 que la municipalité reçoit ses armoiries. En 1968, la municipalité obtient son statut de ville et devient « Dégelis ».

Image

1985-2010

En 2010, Dégelis a célébré son 125e anniversaire de fondation.

Il nous fait donc plaisir de vous présenter quelques photos anciennes issues de son patrimoine. Les plus âgés auront le plaisir de se remémorer de bons souvenirs, et les plus jeunes feront des découvertes!

Photos d'hier à... aujourd'hui

  • Hôtel de ville...  Hôtel de ville actuel
  • Salle paroissiale...  Cinéma Dégelis & Centre culturel Georges-Deschênes
  • École normale & cimetière...  École secondaire de Dégelis
  • 1er presbytère...  Immeuble détruit par un incendie à la fin des années 1940
  • Gare Ste-Rose...  Immeuble patrimonial : Gare l'Héritage
  • Magasin Willie Tremblay...  Immeuble à logements
  • Manoir Ste-Rose...  Coopérative funéraire des Eaux-Vives

369, av. Principale, Dégelis (Québec) G5T 2G3

Nous joindre

INFORMATION

Téléphone : 418 853-2332

Télécopieur : 418 853-3464

COURRIEL